No 1

Zermelo, Ernst

naissance 27.7.1871 à Berlin, décès 21.5.1953 à Fribourg-en-Brisgau, Allemand. Fils de Theodor, maître de gymnase, et de Maria Auguste Zieger. ∞ 1944 Gertrud Seekamp. Etudes de mathématiques, physique et philosophie (1889) aux universités de Berlin, Halle-Wittenberg et Fribourg-en-Brisgau, doctorat à Berlin (1894), assistant de Max Planck à Berlin (1894-1897). Privat-docent (1899), professeur titulaire à l'université de Göttingen (1905). Atteint de tuberculose en 1906, Z. vint se soigner dans les Alpes suisses. Professeur ordinaire de mathématiques à l'université de Zurich (1910), il quitta son poste en 1916 à cause d'une rechute tuberculeuse et fit des cures en Suisse et au Tyrol du Sud. Professeur honoraire à l'université de Fribourg-en-Brisgau (1926), il se retira en 1935 face à l'hostilité déclenchée par son refus du salut hitlérien; il sera réintégré en 1946, sans charge de cours. Après Georg Cantor et David Hilbert, Z. se pencha sur la théorie des ensembles et démontra en 1904 le théorème du bon ordre en utilisant l'axiome du choix qu'il avait lui-même formulé. Sa démarche ayant été critiquée, il publia en 1908 une nouvelle preuve et fournit parallèlement des contributions fondamentales à la théorie des ensembles de Zermelo-Fraenkel. Durant ses années zurichoises, il montra que (pour simplifier) les jeux avec un nombre fini de coups, comme les échecs, ont une solution univoque (théorème de Zermelo), ce qui fait de lui l'un des principaux précurseurs de la théorie formelle des jeux.


Oeuvres
Collected Works, 2010-
Fonds d'archives
– Fonds, Arch. de l'université de Fribourg-en-Brisgau
Bibliographie
– G.H. Moore, Zermelo's Axiom of Choice, 1982
– H.-D. Ebbinghaus, Ernst Zermelo, 2007

Auteur(e): Erwin Neuenschwander / PM