No 4

Stickelberger, Ludwig

naissance 18.5.1850 à Buch (SH), décès 11.4.1936 à Bâle, prot., de Bâle. Fils d'Emanuel, pasteur, et de Julia Courvoisier. Neveu d'Ernst Stückelberg. ∞ 1895 Anna Baumgartner, fille de Wilhelm Baumgartner. Gymnase classique à Schaffhouse, études de mathématiques et de physique à Heidelberg et Berlin, doctorat à Berlin avec une thèse sur les formes quadratiques (1874). Maître de gymnase à Schaffhouse et à Schiers (1872-1874). Privat-docent à l'EPF de Zurich (1874-1879). Professeur extraordinaire (1879-1894), ordinaire (1894-1919), puis honoraire (1919-1924) à l'université de Fribourg-en-Brisgau. S. s'installa à Bâle en 1925. Il mena d'importants travaux en algèbre, dont l'étude, conduite avec Ferdinand Georg Frobenius, sur la structure des groupes abéliens de type fini. Membre correspondant de l'Académie des sciences de Heidelberg dès 1909.


Bibliographie
– L. Heffter, «Ludwig Stickelberger», in Jahrbücher der Deutschen Mathematiker-Vereinigung, 47, 1937, 79-86 (avec liste des œuvres)

Auteur(e): Urs Stammbach / UG