Tat, Die

Quotidien fondé en 1939 par Gottlieb Duttweiler, Die Tat fut l'organe de l'Alliance des Indépendants (AdI). Défendant les idées de son fondateur en politique intérieure, le journal acquit la réputation d'une feuille sérieuse et critique avec les années, surtout grâce à son supplément hebdomadaire Literarische Tat, dirigé par Max Rychner, et plus tard par Erwin Jaeckle. Le quotidien s'opposa d'emblée au national-socialisme et atteignit un tirage de plus de 40 000 exemplaires avant la Deuxième Guerre mondiale. Le déclin de la presse politique lui valut de perdre des lecteurs et de se retrouver dans les chiffres rouges. Il cessa de paraître à la fin du mois de mars 1977. Il fut remplacé par la feuille de boulevard de même titre, financée par la Migros (rédacteur en chef: Roger Schawinski). Cultivant un style agressif et critique en matière économique, elle ne parut que jusqu'en 1978.


Bibliographie
Liquidiert, 1978
– E. Bollinger, Pressegeschichte, 2, 32002, 139-141

Auteur(e): Ernst Bollinger / UG