Schweizerische Beobachter, Der

Périodique fondé en 1926 par Max Ras et distribué d'abord gratuitement (dès 1927) dans tous les ménages de Suisse alémanique. Dès ses débuts, il fut un organe de combat politique, mais indépendant des partis, défendant les classes économiquement faibles. Il prit notamment position pour l'égalité des droits de la femme et contre la bureaucratie croissante; il dévoila des scandales et dénonça des hypocrisies. Grâce à son style populaire et à un nombre élevé de lecteurs (plus d'un million jusqu'en 1994), le journal put s'assurer un volume considérable d'annonces. La rubrique des conseils aux lecteurs, particulièrement développée, donne des informations sur le droit du travail, des baux, de la consommation et de la famille. En 2010, ce bimensuel bon marché, édité par Axel Springer Suisse à Zurich, comptait 308 000 abonnés.


Bibliographie
– Blaser, Bibl., 139-140
– A.A. Häsler, Stark für die Schwachen, 1982

Auteur(e): Ernst Bollinger / FP