Diesse

Ancienne commune BE, district de La Neuveville, arrondissement administratif du Jura bernois, ayant fusionné en 2014 avec Lamboing et Prêles pour former la commune de Plateau de Diesse. Village situé sur le Plateau de Diesse. 1178 Diesse, ancien nom all. Tess. 258 en 1800, 408 en 1850, 387 en 1900, 325 en 1950, 277 en 1970, 419 en 2000 (francophones: 90%). Jusqu'en 1798, D. fut le chef-lieu de la mairie de la Montagne de Diesse et il en suivit l'histoire. Commune française de 1798 à 1815, rattachée au bailliage bernois de Cerlier en 1815. La paroisse de D. (927 hab. en 1764) avec l'église Saint-Michel (romane, mentionnée dès 1185), comprenant les villages de D., Lamboing, Prêles (et Nods jusqu'en 1708), passa à la Réforme entre 1530 et 1554. Ecole construite entre 1850 et 1856. Village agricole, D. est devenu résidentiel (nouveau quartier du Mamelon-Vert, au nord du village) depuis les années 1980. Navetteurs vers Bienne, La Neuveville, l'Entre-deux-Lacs.


Bibliographie
– R. Giauque, Chronique de la paroisse de Diesse, 1981
– A. Moser, I. Ehrensperger, Jura bernois, Bienne et les rives du lac, 1983, 145-147
– F. Dubois, Eglise Saint-Michel, paroisse de Diesse, Lamboing, Prêles, 1985

Auteur(e): Frédy Dubois