No 1

Gasparin, Agénor de

naissance 12.7.1810 à Orange (Provence), décès 14.5.1871 à Pregny-Chambésy, prot., de Morsiglia (Corse). Comte. Fils d'Adrien, agronome, ministre de l'Intérieur de Louis-Philippe, et d'Adèle de Daunant. ∞ 1837 Valérie Boissier ( -> 2). Etudes de droit à Paris, avocat. Maître des requêtes au Conseil d'Etat (1837-1848), député de la Corse (1842-1847). En 1848, le couple se fixe en Suisse romande. G. publie et s'engage sur des thèmes sociaux, politiques et religieux comme la séparation de l'Eglise et de l'Etat, le protestantisme et la foi, l'abolition de l'esclavage, la question de Neuchâtel. En 1842, G. appuie publiquement Louis Germond pour la fondation d'une institution de diaconesses (à Saint-Loup dès 1852), mais, en 1859, au nom de la liberté de conscience, il apporte son soutien à sa femme lors de la création de l'Ecole normale de gardes-malades à Lausanne.


Fonds d'archives
– Fonds Gasparin, Arch. de la ville d'Orange
Bibliographie
– E. et E. Haag, La France protestante, 21877-1888, 6
– Th. Borel, Le comte Agénor de Gasparin, 1879

Auteur(e): Denise Francillon