• <b>Paul Cérésole</b><br>Portrait en uniforme de colonel de l'armée suisse vers 1880, photo  d'Henri Gross (Musée historique de Lausanne).

No 2

Cérésole, Paul

naissance 16.11.1832 à Friedrichsdorf (Hesse), décès 7.1.1905 à Lausanne, prot., de Vevey. Fils d'Auguste, pasteur et professeur à la faculté libre de Lausanne, et de Sophie Köster. Frère d'Alfred ( -> 1). ∞ Emma Secretan, fille de Marc Secretan. Licence en droit de l'académie de Lausanne (1855). Stage à Vevey chez Jules Martin dont il devient l'associé en 1858. Avocat à Vevey et à Lausanne. Chef du parti libéral, excellent orateur, C. joue un rôle prépondérant en 1861 dans l'alliance entre droite, centre et extrême-gauche radicale qui renverse le gouvernement radical de 1845. Député à la Constituante de 1861, puis au Grand Conseil (1862, 1866-1870, 1878-1898). Conseiller d'Etat (Militaire, Justice et police, 1862-1866), il réorganise l'armée vaudoise. Conseiller national (1866-1870, 1893-1899). Juge fédéral (1867-1870).

Succédant à Victor Ruffy, C. est élu en 1870 au Conseil fédéral, candidat du centre libéral, soutenu par les conservateurs. Il dirige successivement les Départements des finances, militaire, politique et justice et police. Président de la Confédération en 1873. Il prend une grande part à l'élaboration du projet de révision de la Constitution de 1872, s'efforçant de réconcilier avec la Confédération les Vaudois de tendance fédéraliste. Désavoué sur cet objet par les électeurs vaudois, il refuse de représenter son canton lors du renouvellement des Chambres en 1872 et se fait réélire par l'Oberland bernois. Lors du Kulturkampf, en qualité de président de la Confédération, il signe les notes expulsant Mgr Gaspard Mermillod et le nonce apostolique. Après son retrait du Conseil fédéral en 1875, il prend en 1876 la direction de la nouvelle Compagnie du Simplon et commence les négociations relatives au percement du tunnel. Comme elles seront en partie infructueuses, il est écarté en 1886 du poste de directeur de la Compagnie Suisse Occidentale-Simplon. Colonel (1870), commandant de la Ire division (dès 1878) et du premier corps d'armée (1891-1898). Membre fondateur de la Société suisse des juristes. Abbé de la Confrérie des vignerons de Vevey (1887-1899).

<b>Paul Cérésole</b><br>Portrait en uniforme de colonel de l'armée suisse vers 1880, photo  d'Henri Gross (Musée historique de Lausanne).<BR/>
Portrait en uniforme de colonel de l'armée suisse vers 1880, photo d'Henri Gross (Musée historique de Lausanne).
(...)


Bibliographie
– Altermatt, Conseil fédéral, 188-192

Auteur(e): Chantal Lafontant