• <b>Biélorussie</b><br>Page de titre du sixième volume de l'ouvrage de Jean Bernoulli (1744–1807), paru en 1780 à Leipzig, dans lequel il décrit la ville de Grodno (Bibliothèque nationale suisse).

Biélorussie

 © 2000 DHS et Kohli cartographie, Berne.
© 2018 DHS

Le territoire de l'actuelle B. (Belarus, Russie blanche) passa au XIVe s. à la principauté de Lituanie, unie en 1569 au royaume de Pologne. Lors des partages de la Pologne (1772-1795), la B. fut incorporée à l'empire russe, qui lui imposa une intense russification, surtout après 1863. Sous l'occupation allemande, les nationaux-révolutionnaires proclamèrent le 25 mars 1918 la république populaire de B. Les bolcheviks instituèrent le 1er janvier 1919 la république socialiste soviétique de B., laquelle dut céder ses provinces occidentales à la Pologne après la guerre russo-polonaise de 1920-1921. En 1922, la B. devint l'une des républiques de l'Union soviétique. A la suite de la dissolution de l'URSS, la B. déclara le 25 août 1991 son indépendance, que la Suisse reconnut dès le 23 décembre 1991. L'ambassadeur de Suisse en Pologne est aussi accrédité en B. depuis 1992 (un bureau d'ambassade a été ouvert à Minsk en 2007); l'ambassade biélorusse en Suisse se trouve à Muri près de Berne. En 1993, les deux pays conclurent un accord bilatéral de commerce et de coopération économique. Des négociations ont été entamées en 2011 en vue d'un accord de libre-échange entre l'AELE et l'Union douanière Russie-B.-Kazakhstan.

En 2012, la Suisse a importé de B. surtout des produits agricoles et ceux des industries textile, du bois et chimique, pour 6,1 millions de francs, soit 0,003% de son commerce extérieur, alors que ses exportations se chiffraient à 355,3 millions de francs, soit 0,2% (moyens de transport, machines-outils, biens d'équipement). L'économie dirigiste et les lois fiscales restrictives freinent les investissements en B. Depuis 1998 il existe cependant une entreprise commune, JV Mobile Digital Communications.

La B. attira peu d'émigrants suisses; elle occupait à cet égard l'avant-dernier rang parmi les régions européennes de l'empire russe d'avant 1917. Elle avait cependant marqué un vif intérêt pour le mouvement réformateur suisse et l'on comptait parmi les adeptes de Calvin des magnats et des dignitaires, tel Nicolas VI Radziwill, qui fonda des imprimeries protestantes à Brest et Nieswiez (1553, 1560). Les nombreux Lituani et Ruteni immatriculés dans la seconde moitié du XVIe s. à l'université de Bâle et à l'académie de Genève étaient souvent d'origine biélorusse. En 1615 parut à Bâle le traité posthume De moribus Tartarorum, Lituanorum et Moschorum de l'humaniste Michalon Lituanus. Jean Bernoulli (1744-1807), qui visita la B. en 1778, a laissé des descriptions des manufactures de Grodno, alors célèbres, et de la "cour des muses" de Slonim. Les faits d'armes des troupes suisses sur la Bérézina (province de Minsk) lors de la retraite de Russie (1812) ont été représentés dans l'art et la littérature suisses. Le patriote polonais Tadeusz Kosciuszko, qui était originaire de B., passa une partie de son exil en Suisse. A la fin du XIXe et au début du XXe s., parmi les étudiants et émigrants russes en Suisse, on comptait de nombreux juifs qui venaient de B., région de l'Empire où ils étaient obligés de vivre (nommons les philosophes Anna Tumarkin et Robert Saitschick, de même que le premier président de l'Etat d'Israël Chaïm Weizmann). De nombreuses organisations suisses d'entraide, privées, religieuses ou médicales, travaillent en faveur de la B. durement touchée par la catastrophe nucléaire de Tchernobyl (Ukraine). Entre 2001 et 2010, la DDC a investi 25 millions de francs en B. dans le domaine de la médecine sociale et pour le renforcement des organisations non gouvernementales. Depuis 1991, il existe un accord culturel entre la B. et le canton d'Argovie, visant à promouvoir la coopération dans les domaines de la formation, de la musique et des beaux-arts.

<b>Biélorussie</b><br>Page de titre du sixième volume de l'ouvrage de Jean Bernoulli (1744–1807), paru en 1780 à Leipzig, dans lequel il décrit la ville de Grodno (Bibliothèque nationale suisse).<BR/>
Page de titre du sixième volume de l'ouvrage de Jean Bernoulli (1744–1807), paru en 1780 à Leipzig, dans lequel il décrit la ville de Grodno (Bibliothèque nationale suisse).
(...)


Bibliographie
– D. Holtbrügge, Weissrussland, 1996 (22002)
– D. Beyrau, R. Lindner, éd., Handbuch der Geschichte Weissrusslands, 2001
– E. Knappe et al. Weissrussland, 2012

Auteur(e): Monika Bankowski-Züllig / WW