No 1

Flacius Illyricus, Matthias

naissance 3.3.1520 à Albona (Istrie), décès 11.3.1575 à Francfort-sur-le-Main. Formation humaniste à Venise, études à l'université de Bâle, où F. arriva en 1539, puis dès 1541 à celles de Tubingen et de Wittenberg, où il se rallia à la Réforme et fut encouragé par Martin Luther. Théologien, F. composa de nombreux écrits dans son domaine et sur l'histoire de l'Eglise. Ceux-ci parurent pour la plupart dès 1554 chez l'imprimeur bâlois Jean Oporin, notamment l'Antilogia Papae, le De corrupto statu ecclesiae poemata, le Catalogus testium veritatis. C'est à son initiative que parut dès 1559 l'Ecclesiastica Historia secundum singulas Centurias, appelée "centuries de Magdebourg", la première grande entreprise historiographique du protestantisme. Son attitude inflexible de chef des luthériens stricts lui valut d'être violemment contesté, même au sein du luthéranisme. A la fin de sa vie, F. ne put pratiquement publier ses écrits théologiques polémistes qu'à Bâle, chez Pietro Perna.


Bibliographie
– H. Scheible, éd., Die Anfänge der reformatorischen Geschichtsschreibung: Melanchthon, Sleidan, Flacius und die Magdeburger Zenturien, 1966
– C.B.M. Frank, Untersuchungen zum Catalogus testium veritatis des Matthias Flacius Illyricus, 1990
– J. Matesic, éd., Matthias Flacius, 1993
– P. Gisel, éd., Encycl. du protestantisme, 1995, 594
– M. Hartmann, Humanismus und Kirchenkritik: Matthias Flacius Illyricus als Erforscher des Mittelalters, 2001
– O.K. Olson, Matthias Flacius Illyricus and the Survival of Luther's reform, 2002

Auteur(e): Carlos Gilly / WW