No 1

Dorn, Gérard

naissance vers 1530 à Malines (Belgique), décès apr. 1584 à Francfort-sur-le-Main. D. étudia à Tübingen en 1559, séjourna à Besançon en 1565 et à Lyon en 1566-1567. Médecin et alchimiste, il vécut dès 1568 et pendant une douzaine d'années à Bâle, où il traduisit en latin plusieurs ouvrages de Paracelse pour l'imprimeur Pietro Perna et publia ses propres écrits d'alchimie. Brouillé avec Perna, il imprima ses livres chez Thomas Guarin à Bâle, mais aussi à Lyon et Francfort, où il résida sans doute depuis 1581. On le soupçonna toujours d'avoir fait passer certains de ses écrits pour des ouvrages de Paracelse, ainsi l'Aurora philosophorum (1577). Son mélange de philosophie alchimique, de symbolique numérique et de pensées paracelsiennes (Clavis totius philosophiae chymisticae, 1567; Monarchia triadis, 1577) exerça une forte influence, y compris sur des auteurs modernes tels Carl Gustav Jung et Will-Erich Peuckert.


Bibliographie
– K. Sudhoff, Bibliographia Paracelsica, 1894 (nouvelle éd. 1958)
DSB, 4, 169-171
– D. Kahn, «Les débuts de Gérard Dorn», in Analecta Paracelsica, éd. J. Telle, 1994, 58-126
– D. Kahn, Paracelsisme et alchimie en France à la fin de la Renaissance (1567-1625), 1998

Auteur(e): Carlos Gilly / AN