09/01/2003 | communication | PDF | imprimer
No 1

Briatte, François

naissance 27.9.1805 à Lausanne, décès 30.1.1877 à Lausanne, prot., d'une famille française naturalisée vaudoise en 1805, d'Echichens et Schwaderloch. Fils de Jean-Baptiste et de Louise Henriette Delom. ∞ Elisa-Françoise-Charlotte Milliet, fille de François Benjamin, juge et rentier. Elève à l'académie de Lausanne (1820-1822), puis études d'agriculture à l'institut Fellenberg à Hofwil et de sylviculture en Allemagne et en France. Inspecteur forestier de l'arrondissement des Alpes (1823), puis du Jorat (1831). Elu au Grand Conseil vaudois en 1837, B. y défend souvent les opinions radicales les plus audacieuses. Il participe activement à la révolution de 1845 aux côtés d'Henri Druey. Membre du gouvernement provisoire en février 1845, élu au Conseil d'Etat en mars 1845. Chef des Départements militaire (1845-1847 et travaux publics, 1852-1853, 1855), de justice et police (1849, 1858-1859), de l'intérieur (1850-1851, 1860-1861) et des finances (1856-1857). Député à la Diète avec Druey (1839, 1844-1845, 1848). Conseiller aux Etats (1848-1853, 1856-1862, 1864-1867, plusieurs fois président). Engagé dans toutes les décisions du gouvernement radical au pouvoir dans le canton de Vaud depuis 1845, il deviendra avec ses collègues l'objet des critiques des radicaux emmenés par Jules Eytel, à gauche, et des libéraux, bien réorganisés après leur défaite de 1845, à droite. Ces deux groupes s'allieront en 1862 pour faire chuter le gouvernement. Leur succès entraînera, entre autres, la non-réélection de B. au Conseil d'Etat. En 1866, il ne sera pas non plus réélu au Grand Conseil; cet échec le poussera à se retirer de la vie publique. B. a été l'un des fondateurs de la section vaudoise de la société de Zofingue en 1820. Lieutenant-colonel, commandant du 1er arrondissement (Vevey et Moudon) de 1839 à 1845.


Bibliographie
– Gruner, L'Assemblée, 1, 782-783
– P.-A. Bovard, Le gouvernement vaudois de 1803 à 1862, 1982

Auteur(e): Olivier Meuwly