No 14

Bachmann, Hans

naissance 1.8.1898 à Frauenfeld, décès 13.9.1989 à Saint-Gall, prot., de Stettfurt et Thundorf; de Neuhausen am Rheinfall dès 1953. Fils d'Emil, commerçant. ∞ 1923 Frieda Emma Tanner, fille de Johann Heinrich, maître à l'école cantonale. Etudes de droit, d'économie et d'histoire à Zurich, Montpellier, Paris, Berlin et Oxford de 1918 à 1922 (doctorat en économie politique 1921). Séjour aux Etats-Unis. Secrétaire de la direction (1924-1939) puis directeur du département expérimental (1939-1941) d'Aluminium Industrie AG à Neuhausen, parallèlement secrétaire général de l'Association européenne de l'aluminium, puis d'Alliance Aluminium Compagnie à Bâle (1941-1945), directeur de diverses firmes d'aluminium (1945-1952). Chargé de cours (1942), professeur titulaire (1946) puis extraordinaire (1952-1968) d'économie politique appliquée (notamment de commerce extérieur) à la haute école de Saint-Gall; professeur honoraire dès 1968; cofondateur en 1943 et directeur jusqu'en 1972 de l'Institut suisse pour l'étude des échanges internationaux et du marché. Vice-président et plus tard membre d'honneur de la Ligue européenne pour la coopération économique. Ses recherches ont notamment porté sur l'intégration économique européenne, les questions monétaires, la politique du développement et les problèmes liés à la politique agricole. Expert au développement en Amérique du Sud et en Asie, sur mandat de la Confédération et de l'ONU (1956-1969). B. a publié en 1968 un excellent manuel sur la politique économique et commerciale des pays en voie de développement (The External Relations of Less Developed Countries). De 1932 à 1940, B. fut une figure centrale du Nouveau Front puis du Front national, sans toutefois s'exposer politiquement (il fut notamment bailleur de fonds du journal frontiste Der Grenzbote).


Bibliographie
– G. Thürer, Hochschule St. Gallen für Wirtschafts- und Sozialwissenschaften 1899-1974, 1974
– P. Jolles, «Das Wirken von Prof. Bachmann», in Aussenwirtschaft, 33, 1978, 233-237
– M. Wipf, «Der Grenzbote - eine schweizerische Fronten-Zeitung zwischen 1933 und 1939», in SVGB, 118, 2000, 202-203

Auteur(e): Thomas Fuchs / LH