Girard des Bergeries, Jacob

naissance vers 1615, décès 11.6.1681 à Lausanne, prot., de Lausanne. Fils de Nicolas, médecin et professeur d'hébreu, et de Judith Margeret, de Dijon. ∞ Marie Rosset, fille de Daniel, grossautier de Lausanne. Etudes à l'académie de Lausanne, puis aux universités de Bâle (1630-1633) et de Montpellier (1633), licence en médecine (1637). Comme son père, G. mena à Lausanne une riche et double carrière de médecin et de professeur d'hébreu (1642-1681). Il donna également des leçons sur les plantes médicinales à l'intention des futurs pasteurs. Recteur de l'académie (1648). Humaniste, moraliste, sa bibliothèque fut cédée à la Bibliothèque de l'académie. Auteur de plusieurs traités de théologie et de médecine (Le gouvernement de la santé, 1672; L'apotiquaire charitable, 1673; Harangue de la goutte, 1673).


Bibliographie
– E. Olivier, «Menues notes sur le passé médical du Pays de Vaud», in RHV, 1938, 1-28, 274-293, 359-368; 1939, 195-209
– E. Robert, Entre orthodoxie et critique, mém. lic. Lausanne, 1999

Auteur(e): Gilbert Marion