Sornetan

Ancienne commune BE, district de Moutier, arrondissement administratif du Jura bernois, ayant fusionné en 2015 avec Châtelat, Monible et Souboz pour former la commune de Petit-Val. Village situé sur une colline, dans le Petit Val, près de la source de la Sorne. 1179 Sornetan, ancien nom all. Sornetal. 111 hab. en 1709, 299 en 1850, 181 en 1900, 148 en 1950, 113 en 2000. Trouvailles celtiques, romaines et burgondes. La famille noble de S. est attestée du XIIe au XIVe s. Le chapitre de Moutier-Grandval possédait une courtine à S. Dans l'évêché de Bâle, S. fit partie de la prévôté de Moutier-Grandval et fut le siège d'une mairie. Rattaché aux départements français du Mont-Terrible puis du Haut-Rhin (1797-1813), S. passa au canton de Berne en 1815 (bailliage puis distr. de Moutier). Au spirituel, S. dépendit de Sapran jusqu'à la Réforme, de Tavannes-Chaindon jusqu'en 1538, de Grandval jusqu'en 1571 et de Bévilard jusqu'en 1746, avant de former une paroisse, comprenant Châtelat, Monible et Souboz. Eglise érigée en 1708-1709 (restauration 1964-1967). Commune mixte créée en 1853. S. a conservé une structure agricole et artisanale, bien que le secteur tertiaire se soit renforcé à partir de 1970. S. abrite depuis 1971 le Centre protestant de rencontres et d'études.


Bibliographie
– A. Daucourt, Dict. hist. des paroisses de l'évêché de Bâle, 7, 1907, 3-14 (réimpr. 1980)

Auteur(e): Pierre-Olivier Léchot