No 6

Rivaz, Pierre de

naissance 29.3.1711 à Saint-Gingolph, décès 6.8.1772 à Sion, cath., de Saint-Gingolph. Fils d'Etienne, notaire, châtelain de Saint-Gingolph, et d'Anne-Marie Cayen. ∞ 1741 Anne-Marie Barbe du Fay, fille d'Antoine, banneret du gouvernement de Monthey. Collège à Chambéry. Notaire. Châtelain de Saint-Gingolph (1731-1743). Métallurgiste dans les mines de fer de Binn (1743-1748). R. s'établit en 1748 comme horloger et industriel à Paris où l'Académie des sciences l'honore pour ses inventions, nombreuses mais non rentables. Travaux miniers à Pontpéan en Bretagne (mine de plomb, 1752-1759), puis près de Saint-Etienne (charbon). Rentré au pays, R. commence l'assèchement du marais de Riddes (1760-1762), puis, installé à Moûtiers (Tarentaise, 1762-1772), cherche en vain à rentabiliser les salines. Il a laissé des manuscrits sur la Légion thébaine et sur l'origine de la maison de Savoie.


Fonds d'archives
– Fonds, AEV
Bibliographie
– H. Michelet, «Pierre de Rivaz, inventeur et historien, 1711-1772», in Vallesia, 46, 1986, 1-192; 47, 1987, 197-339

Auteur(e): David Rey