No 1

Van Gennep, Arnold

naissance 23.4.1873 à Ludwigsburg (Wurtemberg), décès 7.5.1957 à Bourg-La-Reine (Ile-de-France), Français en 1897. Fils de Karl Alfred Kurr, Allemand, et de Marie-Christine V., Hollandaise. Marié. Dès l'âge de 6 ans, V. vit en France avec sa mère, dont il adoptera le nom. Etudes à l'Ecole pratique des hautes études et à l'Ecole des langues orientales de Paris. En 1909, V. publie Les Rites de passage qui fera sa renommée. A l'initiative de Gustave Jéquier, il est nommé en 1912 professeur de la première chaire extraordinaire d'ethnographie et d'histoire comparée des civilisations de l'université de Neuchâtel et devient directeur adjoint du Musée d'ethnographie. En 1914, Jéquier et lui organisent à Neuchâtel le premier congrès international d'ethnographie et d'ethnologie. En 1915, à la suite d'articles sur les échanges commerciaux entre la Suisse et l'Allemagne, jugés offensants pour la Suisse, parus dans la Dépêche de Toulouse, V. est expulsé du pays et retourne en France, où il poursuit son œuvre.


Bibliographie
– M. Borlandi et al., dir., Dict. de la pensée sociologique, 2005, 730-731
– P. Centlivres, Ph. Vaucher, «Arnold Van Gennep à Neuchâtel», in A seconde vue, 2009, 13-55

Auteur(e): Pierre Centlivres