No 2

Rychner, Jean

naissance 13.1.1916 à Neuchâtel, décès 5.6.1989 à Neuchâtel, prot., d'Aarau et de Neuchâtel. Fils de Hans, ingénieur, et de Marguerite de Montmollin. Arrière-petit-fils de Hans ( -> 1). ∞ Valentine Lombard, fille d'Alfred, professeur à l'université de Neuchâtel, petite-fille de Philippe Godet. Etudes de français et de philologie classique à l'université de Neuchâtel (licence ès lettres en 1936), diplôme d'archiviste paléographe de l'Ecole des chartes à Paris (1941). Directeur adjoint de la Bibliothèque de la ville de Neuchâtel (1942-1945), directeur de la Fondation suisse de la Cité universitaire de Paris (1946-1949). Professeur ordinaire de langue et de littérature françaises du Moyen Age à l'université de Neuchâtel (1949-1981, doyen, 1955-1957, vice-recteur, 1971-1975). Président de la commission philologique du Glossaire des patois de la Suisse romande (1962-1974). Membre de l'Académie royale de Belgique (1974). Romaniste réputé, R. publia entre autres La chanson de geste (1955) et édita Les lais de Marie de France (1966), ainsi que, avec le Belge Albert Henry, les œuvres de François Villon (1974-1985). Doctorats honoris causa des universités de Strasbourg, Genève et Lausanne.


Bibliographie
Biogr.NE, 5, 299-303
– G. Eckard, «Jean Rychner (1916-1989)», in Portraits de médiévistes suisses (1850-2000), 2009, 281-301

Auteur(e): Andreas Bigger / DQ