No 1

Sala, Angelus

naissance 21.3.1576 à Vicence, décès 2.10.1637 à Bützow (Mecklembourg), prot., de Vénétie. Fils de Bernardino, tisserand. Apprentissage d'apothicaire, formation de médecin en autodidacte. Pour cause de religion, S. se réfugia en 1604 dans la Valteline, puis en 1607 à Genève, à Bâle et à Zurich, où il réalisa avec le théologien zurichois Raphael Egli des expériences alchimiques. Il devint médecin de la ville à Winterthour (1607-1609), grâce à l'intervention de Caspar Waser, et y écrivit ses premiers ouvrages sur la nouvelle médecine chimique et sur l'analyse du vitriol. Ensuite, il vécut notamment aux Pays-Bas, à Oldenbourg et à Hambourg; il acheva sa carrière comme médecin du duc de Mecklembourg. Il refusa l'hypothèse de la transmutation alchimique et fut l'un des premiers représentants d'une chimie rationnelle, fondée sur l'expérience.


Bibliographie
– U.L. Gantenbein, Der Chemiater Angelus Sala, 1992

Auteur(e): Urs Leo Gantenbein / CAP