• <b>Eduard Huber</b><br>Le sinologue en costume chinois. Portrait posthume peint à l'huile d'après une photographie. "Galerie de portraits des Lucernois célèbres", propriété de la Bibliothèque de la bourgeoisie de Lucerne (Zentral- und Hochschulbibliothek Luzern, Sondersammlung, Eigentum Korporation Luzern).

No 16

Huber, Eduard

Consultez cet article sur le nouveau site web du DHS (version bȇta)

naissance 12.8.1879 à Grosswangen, décès 6.1.1914 à Vinh Long (Vietnam), cath.-chr., de Grosswangen, citoyen français (1912). Fils d'Anton, aubergiste, briquetier, député au Grand Conseil, président de commune, et de Mathilde Vogel. Célibataire. Etudes de langues orientales à Paris dès 1897. En 1901, H. devint élève-pensionnaire, soit collaborateur scientifique, de l'Ecole française d'Extrême-Orient récemment fondée à Saigon (à Hanoi dès 1902), dont il dirigea dès 1905 le département Chine et Indochine. Professeur de philologie indochinoise à la Sorbonne (1912). H., qui maîtrisait une trentaine de langues, travailla également comme archéologue; il entreprit des expéditions et des fouilles en Indochine, en Chine, en Corée et au Japon.

<b>Eduard Huber</b><br>Le sinologue en costume chinois. Portrait posthume peint à l'huile d'après une photographie. "Galerie de portraits des Lucernois célèbres", propriété de la Bibliothèque de la bourgeoisie de Lucerne (Zentral- und Hochschulbibliothek Luzern, Sondersammlung, Eigentum Korporation Luzern).<BR/>
Le sinologue en costume chinois. Portrait posthume peint à l'huile d'après une photographie. "Galerie de portraits des Lucernois célèbres", propriété de la Bibliothèque de la bourgeoisie de Lucerne (Zentral- und Hochschulbibliothek Luzern, Sondersammlung, Eigentum Korporation Luzern).
(...)


Bibliographie
– C. Schnyder, Eduard Huber, ein schweizerischer Sprachengelehrter, Sinolog und Indochinaforscher, 1920
– A. Häfliger, «Prof. Eduard Huber von Grosswangen 1879-1914», in Heimatkunde des Wiggertals, 36, 1978, 111-140
– A. Kunz, «Eduard Huber - ein genialer Forscher und Gelehrter», in Grosswangen, 1993, 289-294

Auteur(e): Markus Lischer / PM