No 1

Riedweg, Franz

naissance 10.4.1907 à Lucerne, décès 22.1.2005 à Munich, cath., de Lucerne, Allemand en 1938, déchu de la nationalité suisse en 1944. Fils d'Albert, hôtelier et député radical au Grand Conseil de ville, et de Maria Disler. ∞ 1938 Sibylle von Blomberg, fille de Werner, feld-maréchal et ministre de la Guerre du Troisième Reich. Etudes de médecine à Berne, Rostock et Berlin. Membre du Front national (1933-1935). Secrétaire du comité national pour la prolongation du service militaire et contre l'initiative de crise (1935-1936). R. fonda, avec le conseiller fédéral Jean-Marie Musy, l'Action nationale suisse contre le communisme en 1936 et produisit le film La peste rouge (1937-1938). Après s'être installé en Allemagne en 1938, il entra dans les Waffen-SS où il fut promu au grade de lieutenant-colonel, atteignant ainsi le rang le plus élevé occupé par un Suisse. Chef d'état-major (1941-1943), R. commanda à Berlin la Germanische Leitstelle, qu'il avait créée, chargée du recrutement de volontaires "européens ou germaniques" pour les Waffen-SS. Il construisit à Stuttgart en 1941 le Panoramaheim, centre d'accueil pour les Suisses et les Liechtensteinois entrés pour la plupart illégalement en Allemagne. Après son déplacement forcé sur le front de l'Est en 1944-1945, R. fut fait prisonnier par les Anglais. En 1947, il fut condamné par contumace à Lucerne à seize ans de réclusion, mais n'accomplit jamais sa peine. R. était lié d'amitié avec le commandant de corps Ulrich Wille, le conseiller fédéral Rudolf Minger et le conseiller d'Etat lucernois et conseiller national Heinrich Walther. A l'issue de la guerre, R. exerça la médecine à Munich.


Fonds d'archives
– AfZ
Bibliographie
– K. Lüönd, Spionage und Landesverrat in der Schweiz, 2, 1977
LNN, 19.1., 26.1. et 2.2.1991
Sonntags-Zeitung, 4.7.1993; 24.4.2005
– M. Wyss, Un Suisse au service de la SS, 2010

Auteur(e): Peter Quadri / AN