20/08/2007 | communication | PDF | imprimer
No 2

Kleiber, Max

naissance 4.1.1893 à Zurich, décès 5.1.1976 à Davis (Californie), prot., de Benken (auj. comm. Biel-Benken), citoyen américain (1939). Fils d'Anton, chimiste, et d'Anna Brodbeck. ∞ 1) 1918 Anna Kupfer, d'Uster, 2) 1941 Margaret Lee Maxwell, de Salem (Massachussets). Ecoles à Zurich, Benken, Therwil et Bâle, école d'agriculture de Rüttià Zollikofen (1909-1911). Après trois semestres d'études d'agronomie à l'EPF de Zurich, K. émigra au Canada et travailla comme fermier. De retour en 1914 à cause de la mobilisation et pour poursuivre ses études, il devint objecteur de conscience en 1917 de manière retentissante alors qu'il était lieutenant. Emprisonné, il fut momentanément exclu de l'EPF de Zurich. Doctorat (1924) et habilitation (1927) à l'EPF de Zurich. Professeur au College of Agriculture de l'université de Californie à Davis (dès 1929). Chercheur éminent dans le domaine des sciences de la nutrition et du métabolisme animal. Aux Etats-Unis aussi, K. s'engagea pour la paix et la liberté (notamment contre la guerre du Vietnam). Docteur honoris causa de l'université de Californie (1961).


Oeuvres
The Fire of Life, 1961
Bibliographie
– A. Black et al., A Festschrift Commemorating the Centennial of the Birth of Max Kleiber, 1993 (avec bibliogr.)
– V. Zihlmann, «Ein Baselbieter als Professor der Veterinärwissenschaft in den USA», in Baselbieter Heimatblätter, 58, 1993, 1-12

Auteur(e): Ruedi Brassel-Moser / EVU