10/12/2009 | communication | PDF | imprimer | 

Jura-Simplon, compagnie du

L'édition imprimée de cet article comporte des images. Commandez le DHS chez notre éditeur.

Constituée en 1890-1891 par la fusion des principales compagnies ferroviaires de Suisse occidentale (Suisse Occidentale-Simplon, SOS; Pont-Vallorbe; Jura-Berne-Lucerne; sans le Jura-Neuchâtelois, qui s'en était dissociée antérieurement), la compagnie du Jura-Simplon pouvait compter sur un réseau long de 937 km qui reliait Bâle, Genève et les postes frontières du Jura (Delle, La Chaux-de-Fonds, Les Verrières et Vallorbe) à Lucerne, Meiringen (correspondance pour le chemin de fer du Brünig) et Brigue.

Bien que la compagnie n'eût existé que durant treize ans, elle contribua à l'achèvement de la transversale alpine occidentale, en faveur de laquelle Berne et la Suisse romande avaient lutté durant des décennies. Les compagnies ferroviaires de Suisse occidentale, fractionnées et souffrant souvent de déficits chroniques, n'avaient pas trouvé les moyens d'entreprendre la construction du tunnel du Simplon. Berne avait subventionné à plusieurs reprises, et même pris en charge la gestion de son réseau ferré (Chemins de fer de l'Etat bernois, 1861-1877). Des compagnies ferroviaires désireuses de construire le tunnel du Simplon se succédèrent dans la région lémanique (Ligne internationale d'Italie par le Simplon, 1853; Ligne d'Italie, 1859; Simplon, 1874; SOS, 1881). Les précurseurs du Jura-Simplon avaient cependant réalisé d'importants travaux, surtout lors de la construction des transversales jurassiennes: le tronçon de Delle à travers le Jura, comprenant de nombreux tunnels, la ligne des cluses du Jura longeant la Birse canalisée jusqu'à Moutier, les voies ferroviaires du haut plateau de La Chaux-de-Fonds et la transversale Vallorbe-Lausanne. La compagnie du Jura-Simplon, le plus grand groupe de Suisse, à la fois jeune et entreprenant, soumit au Conseil fédéral en 1891 déjà un projet définitif de tunnel du Simplon. La conclusion de l'accord avec l'Italie aboutit en 1895 (conventions du Simplon), les travaux de construction du plus long tunnel du monde (19 803 m) commencèrent en 1898. Les banques cantonales de Berne, Vaud, Neuchâtel, Zurich et Soleure participèrent avec un prêt de 60 millions de francs, pour lequel la Confédération se porta garante. Entrepris selon les critères techniques les plus exigeants, le tunnel du Simplon, dont l'achèvement fut à l'origine du dernier boom de la construction ferroviaire en Suisse, fut terminé en 1906 par les Chemins de fer fédéraux (CFF), la compagnie du Jura-Simplon ayant été nationalisée le 1er mai 1903.


Fonds d'archives
– CFF Historic
Bibliographie
– E. Halperin, Der Westbahnkonflikt 1855-1857, 1944
– G. Maison, La ligne du Simplon et ses chemins de fer privés, 5, 1976
Bahnpionier: unterwegs in der Gründerzeit, 1995, 13-45
– H. von Arx et al., éd., Bahnsaga Schweiz, 1996

Auteur(e): Hans-Peter Bärtschi / EVU