• <b>Josef Anton Schobinger</b><br>Portrait du conseiller fédéral vers 1908 par l'atelier photographique bernois de  Fritz Fuss (Bibliothèque nationale suisse).

No 3

Schobinger, Josef Anton

naissance 30.1.1849 à Lucerne, décès 27.11.1911 à Berne, cath., de Lucerne. Fils de Josef Heinrich, administrateur de l'hôpital, et de Barbara Gloggner. ∞ Mary Elizabeth Cowan, Ecossaise. Etudes d'architecture à l'EPF de Zurich. Après une brève activité comme indépendant à Lucerne, S. devint architecte cantonal. En 1874, à 25 ans à peine, il fut élu par le Grand Conseil au Conseil d'Etat, dont il fit partie durant trente-quatre ans, généralement à la tête des Travaux publics. S. soutint très activement les chemins de fer, surtout la ligne Langnau-Lucerne et celle du Seetal. Il s'efforça de sortir du climat engendré par le Kulturkampf et d'entretenir de bons rapports avec ses adversaires politiques. En 1888, il succéda à Philipp Anton von Segesser, décédé, au Conseil national (président en 1904). Il présida le groupe parlementaire conservateur catholique (1895-1902) et le parti populaire catholique (dès 1895). Il entra au conseil d'administration des CFF en 1898. Après la démission de Josef Zemp, en 1908, il fut brillamment élu au Conseil fédéral. Durant son bref mandat, selon l'usage d'alors, il dut comme dernier élu changer de département chaque année, et ne put jamais diriger le Département militaire ou celui des postes et des chemins de fer, dont relevaient particulièrement ses compétences. Toute sa vie, S. resta dans l'ombre d'illustres prédécesseurs, tels Segesser au niveau cantonal ou Zemp au niveau fédéral. Colonel d'artillerie.

<b>Josef Anton Schobinger</b><br>Portrait du conseiller fédéral vers 1908 par l'atelier photographique bernois de  Fritz Fuss (Bibliothèque nationale suisse).<BR/>
Portrait du conseiller fédéral vers 1908 par l'atelier photographique bernois de Fritz Fuss (Bibliothèque nationale suisse).
(...)


Bibliographie
– Altermatt, Conseil fédéral, 296-299

Auteur(e): Alois Steiner / EVU