Banque populaire suisse (BPS)

Banque fondée en 1869 sous le nom de "Banque populaire de Berne" par des représentants des arts et métiers, des ouvriers et des fonctionnaires. Le but statutaire de la coopérative était, selon le modèle des associations allemandes de crédit, de développer la prospérité en général et celle des coopérateurs en particulier. Elle ne devait initialement accorder des crédits qu'à ses membres, mais peu après sa fondation, elle en octroya aussi à des non-membres et étendit son activité à l'ensemble des opérations bancaires. Elle prit un vif essor dans les années 1870 et ouvrit plusieurs succursales dans le canton de Berne et ailleurs. Elle modifia sa raison sociale en "Banque populaire suisse" (BPS) en 1881. Après des déboires durant la crise de croissance des années 1880, les affaires se développèrent vigoureusement dès le milieu des années 1890. La BPS passa sans trop de difficultés les années de la Première Guerre mondiale. En 1930, elle était devenue la deuxième banque du pays (1,684 milliard de francs au bilan, 10,6 millions de bénéfice net, 1639 employés). Les affaires prirent une mauvaise tournure durant la grande crise et la banque fut près de s'effondrer en automne 1933. La Confédération prit alors une participation de 100 millions de francs dans le capital de la coopérative, lequel dut être ultérieurement réduit de moitié par deux fois. La banque liquida à perte la quasi-totalité de ses affaires à l'étranger en 1936. Elle ne commença à remonter la pente qu'après 1945. Les années 1960 furent marquées par une vigoureuse croissance (6,591 milliards de francs au bilan, 34,1 millions de bénéfice net, 3500 employés en 1970). La BPS réactiva ses affaires à l'étranger dès 1975, créant une filiale au Luxembourg. De grosses pertes subies dans des opérations à terme sur l'argent (métal) la mirent sous les feux de l'actualité au début des années 1980. Les correctifs de valeur nécessités par la crise immobilière amorcée au début des années 1990 entamèrent la substance vive de la BPS (44,606 milliards de francs au bilan, 110,8 millions de bénéfice net, 6355 employés en 1990) et amenèrent sa reprise par le CS Holding (auj. Credit Suisse Group, Crédit suisse).


Bibliographie
100 Ans Banque populaire suisse, 1969
Handbook on the History of European Banks, 1994

Auteur(e): Jan-Henning Baumann / AN