Tissot

En 1853, Charles-Félicien et Charles-Emile Tissot-Daguette, père et fils, ouvrent un comptoir d'horlogerie au Locle. Au début des années 1910, la quatrième génération prend part aux activités de l'entreprise, avec Paul (affaires commerciales dès 1911) et sa sœur Marie (comptabilité dès 1916), qui la dirigeront dès 1939. La société restera dans la famille jusqu'en 1971. En 1917, la maison est transformée en manufacture. La société s'allie en 1930 avec Omega au sein de la SSIH. En 1983, cette dernière fusionne avec l'Asuag et donne naissance au groupe SMH (Swatch Group dès 1998). En 1930, l'entreprise adopte un plan commercial basé sur un choix de montres restreint et une présence publicitaire dans les vitrines des détaillants. Avec sa montre amagnétique et le "plan Tissot", les ventes progressent de 71% en 1933. Au début des années 1970, elle développe une montre en matière plastique (Astrolon). Elle lance en 1985 des boîtiers en granit ou en nacre. En 2000, elle commercialise une montre à écran tactile (T-Touch). En 2010, Tissot employait 1000 personnes, dont 300 au Locle, et produisait 3 millions de pièces par an.


Bibliographie
– E. Fallet, Tissot: 150 ans d'hist., 2003
– H. Pasquier, «Le "Plan Tissot" ou Le positionnement d'une marque sur un marché en mutation (1920-1930)», in Transitions hist. et construction des marchés, éd. P.-Y. Donzé, M. Fior, 2009

Auteur(e): Hélène Pasquier