Viscosuisse

Entreprise fabriquant des fibres synthétiques domiciliée à Emmen, fondée en 1906 à Emmenbrücke comme filiale du groupe français Ernest Carnot et transformée en 1922 en société anonyme selon le droit suisse sous la raison sociale de Société de la Viscose Suisse, qui prit en 1976 le nom de Viscosuisse. Après des débuts expérimentaux, elle produisit dès 1908 des fils de soie artificielle à partir de cellulose de bois. Elle s'étendit rapidement et une usine fut ouverte à Widnau en 1924. Après une crise des ventes et une fermeture temporaire entre 1931 et 1935, elle connut un nouvel essor durant la Deuxième Guerre mondiale (début de la production de fibranne en 1941). En 1947, elle reprit la société Steckborn Kunstseide AG et, dès 1948, fabriqua des fibres de viscose pour les pneus. Grâce à ses liens avec la société française Rhône-Poulenc, elle devint la première entreprise suisse à produire du nylon et occupa par la suite une position de monopole dans le pays. La fabrication de viscose fut abandonnée en 1980. A partir de 1989, des processus de restructuration globale intégrèrent de plus en plus étroitement la société dans d'importants groupes internationaux. Il s'ensuivit des suppressions d'emplois (60 employés en 1906, 800 en 1914, 2400 en 1924, 5500 en 1973, 2003 en 1980, 360 en 2006). Après plusieurs changements de nom, la société fut dissoute en 2006. Viscosuisse pratiquait une politique d'entreprise fortement sociale, encourageait ses employés à s'identifier avec elle et influença le développement de la commune d'Emmen comme entrepreneur, propriétaire d'immeubles et contribuable.


Bibliographie
50 Jahre Viscose Emmenbrücke, 1906-1956, 1956
75 Jahre Viscosuisse, 1981
– B. Schumacher, In Bewegung: Geschichte der Gemeinde Emmen, 2, 2004, 102-137, 236-251, 304

Auteur(e): Beatrice Schumacher / FP