• <b>Schindler</b><br>Vue sur la tour avec ascenseur de la maison mère de l'entreprise à Ebikon, photographie réalisée en avril 2003  © KEYSTONE / Guido Röösli.

Schindler

Fondée en 1874 à Lucerne par Robert Schindler, l'entreprise commença par construire des machines agricoles et se convertit à la fabrication d'ascenseurs avec l'essor de la construction hôtelière à la fin du XIXe s. Alfred Schindler, neveu du fondateur, agrandit la firme à partir de 1901 en modernisant sa gestion et en ouvrant à Berlin la première filiale étrangère en 1906. Le milieu ouvrier catholique de Suisse centrale, la politique paternaliste liant le personnel et la conjoncture de la Première Guerre mondiale (Schindler produisait notamment des munitions) permirent à l'entreprise de prospérer malgré les fortes tensions sociales qui marquèrent les années 1900 à 1918. Pars Finanz Holding, société faîtière du groupe, fut fondée à Hergiswil (NW) en 1929. Le premier escalier roulant fut installé en 1936 et une succursale ouverte au Brésil en 1937. Après la Deuxième Guerre mondiale, l'entreprise devint un groupe mondial et diversifia ses activités, fabriquant des grues de chantier, des moteurs, des pompes et surtout des voitures pour les trains et les trams, après la création en 1945 à Pratteln de la société Schindler Waggon AG. La maison mère fut transférée à Ebikon en 1957. En 1970, Schindler Holding AG remplaça Pars Finanz. Un changement de génération à la direction et la crise du pétrole de 1973 accélérèrent les transformations structurelles, entraînant durant les trois décennies suivantes un doublement des effectifs et un décuplement du chiffre d'affaires. En 1979, Schindler élargit ses activités vers les Etats-Unis et, en 1980, fut la première firme occidentale à s'engager dans une joint venture avec une entreprise d'Etat chinoise (le projet est toutefois entièrement en mains de Schindler depuis 2000). Devenue actionnaire majoritaire d'Also AG, Schindler entra en 1988 dans le domaine de la distribution informatique. En 1989, elle reprit le secteur des ascenseurs de la société américaine Westinghouse dont le chiffre d'affaires atteignait 500 millions de dollars. Dans les années 1990, elle abandonna la fabrication de wagons et passa de constructeur de machines à prestataire de services. En 2007, Schindler était le numéro deux mondial des ascenseurs et des escaliers roulants avec plus de 1000 agences dans plus de 130 pays. Le chiffre d'affaires du groupe s'élevait en 2009 à 12,7 milliards de francs (1,16 milliard en 1974) et la société employait 43 000 personnes dans le monde entier (22 270 en 1974).

<b>Schindler</b><br>Vue sur la tour avec ascenseur de la maison mère de l'entreprise à Ebikon, photographie réalisée en avril 2003  © KEYSTONE / Guido Röösli.<BR/>
Vue sur la tour avec ascenseur de la maison mère de l'entreprise à Ebikon, photographie réalisée en avril 2003 © KEYSTONE / Guido Röösli.
(...)


Bibliographie
– A. Vonmoos, Der Luzerner Untergrund, mém. lic. Zurich, 1994
Schindler-Geschäftsbericht, 1998

Auteur(e): Andreas Vonmoos / FP