16/10/2013 | communication | PDF | imprimer | 

Saicourt

Comm. BE, distr. de Moutier, arrondissement administratif du Jura bernois, comprenant les villages de S., dans la vallée de la Trame, et du Fuet, Bellelay, ainsi que les hameaux de La Bottière et de Montbautier (population anabaptiste de langue allemande établie au XVIIIe s. déjà). 1262 Zacurt. 311 hab. en 1818, 456 en 1850, 802 en 1900, 1140 en 1950, 673 en 2000. L'abbaye de Bellelay prélevait la dîme à S. Les villages de S. et du Fuet faisaient partie de la prévôté de Moutier-Grandval et de la paroisse de Tavannes-Chaindon. A la suite de l'annexion de l'évêché de Bâle par la France et la suppression subséquente de l'abbaye, Bellelay fut réuni à la commune de S. en 1798, commune rattachée aux départements du Mont-Terrible et du Haut-Rhin de 1797 à 1815, puis au canton de Berne. Depuis 1908 (partition de la paroisse de Tavannes-Chaindon), le Fuet et Bellelay dépendent de Tavannes et S. de Reconvilier; en 1938, une chapelle réformée fut construite au Fuet. Fabrication du fromage tête de moine à Bellelay depuis le Moyen Age. Exploitation de sable vitrifiable et horlogerie du XVIIIe au début du XXe s. A Bellelay et à La Bottière, extraction de tourbe jusqu'en 1945. En 1790, l'école du Fuet reçut un legs important du notaire Jean-Henry Jaquerez, de S. En 1933, l'école privée allemande de Montbautier devint publique. L'école secondaire de la Courtine créée en 1956 à Bellelay est gérée par un syndicat intercantonal berno-jurassien dès 1980. Depuis 2001, la clinique psychiatrique de Bellelay, les centres psychiatriques de Tavannes et de Bienne forment les Services psychiatriques Jura bernois-Bienne-Seeland. En 2005, le secteur tertiaire offrait 88% des emplois.


Bibliographie
– A. Daucourt, Dict. hist. des paroisses de l'ancien évêché de Bâle, 7, 1911, 165-180 (réimpr. 1980)

Auteur(e): Pierre-André Wyss