• <b>Danzas</b><br>"En vacances avec Danzas", affiche réalisée en 1968 par  Hansruedi Scheller (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).

Danzas

Entreprise internationale de transport, avec siège à Bâle, fondée en 1806 à Saint-Louis (Alsace) et à laquelle Louis Danzas (1788-1862) donna son nom en la reprenant en 1840. A cette époque déjà, elle effectuait des transports outre-mer (agence officielle de la compagnie postale Le Havre-New York). L'essor international et le transfert du siège à Bâle eurent lieu après la guerre franco-allemande de 1870-1871, sous Emile Jules Danzas (1836-1917), fils de Louis. L'entreprise connut une forte croissance jusqu'à la Première Guerre mondiale et s'imposa sur le marché suisse (filiale à Zurich en 1872, importants contrats pour l'industrie textile), sous forme de société en commandite (1878), puis anonyme (1903). Elle se spécialisa notamment dans l'expédition de colis vers les ports de départ des transatlantiques. En 1886, la dynastie familiale prit fin avec la reprise par Laurent Werzinger, fondé de pouvoir et associé de longue date, auquel succéda son fils Albert. Danzas GmbH fut fondé en Allemagne en 1919. En même temps, une agence de voyages et d'émigration ouvrit ses portes. Après la Deuxième Guerre mondiale, des filiales se créèrent en France et en Italie. Le groupe mondial se réorganisa en 1961 en se spécialisant dans le dédouanement en Europe. Lors de la suppression des barrières douanières dans l'UE en 1993, l'entreprise connut un net recul de son chiffre d'affaires brut (10,2 milliards de francs en 1992, 6,7 milliards en 1993) et de son bénéfice (20 millions en 1992, 12 millions en 1993). Pour faire face à ses problèmes structurels apparus dans les années 1990 (forte orientation vers l'Europe, spécialisation dans le trafic de colis isolés et coûts d'infrastructure élevés), Danzas se recentra sur la logistique, réduisit les transports effectués en nom propre et vendit en 1995 son agence de voyages (10% du chiffre d'affaires total en 1994). En 1998, l'entreprise put augmenter son bénéfice à 38 millions, avant d'être reprise en 1999 par la Deutsche Post.

<b>Danzas</b><br>"En vacances avec Danzas", affiche réalisée en 1968 par  Hansruedi Scheller (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).<BR/>
"En vacances avec Danzas", affiche réalisée en 1968 par Hansruedi Scheller (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).
(...)


Bibliographie
Hundertfünfzig Jahre Danzas, 1965
– M. Furler, Dienstleistungsunternehmen: Danzas, Surveillance, Adia, 1988

Auteur(e): Beatrice Schumacher / EMA