03/07/2007 | communication | PDF | imprimer | 

Geigy

C'est à partir du traitement des bois de teinture que la droguerie ouverte par Johann Rudolf G.-Gemuseus en 1758 en vint à la production de colorants à base d'aniline en 1859. Johann Rudolf G.-Merian céda cette activité à Johann Jakob Müller-Pack en 1860, mais la lui reprit en 1865 à la suite d'un scandale environnemental. Société anonyme en 1901, G. demeura une entreprise largement familiale jusque dans les années 1930. Des investissements directs furent effectués en Europe dès 1890 (près de Moscou en 1890, à Maromme près de Rouen en 1892, à Grenzach près de Bâle en 1898, à Pendleton près de Manchester en 1903) et outre-Atlantique (New Jersey en 1904). Entre 1918 et 1951, G. formait avec Ciba et Sandoz un cartel de première importance, la "communauté d'intérêts bâloise". La diversification intervint assez tard: produits auxiliaires pour le textile (1925), insecticides (1935), produits pharmaceutiques (1939). Le DDT, insecticide breveté en 1940, fut un succès mondial (il valut le prix Nobel à Paul Müller, mais il est actuellement interdit dans la plupart des pays industrialisés en raison de ses effets toxiques). A la fin des années 1960, moins d'un tiers des 22 000 collaborateurs travaillait en Suisse. Les divisions agriculture (40%), produits pharmaceutiques (25%) et colorants (20%) réalisaient la majorité du chiffre d'affaires. Celui-ci progressa de 260 à 3161 millions de francs de 1950 à 1969, dépassant pour la première fois, en 1967, celui de Ciba, entreprise avec laquelle G. fusionna en 1970.


Bibliographie
Geigy heute, 1958
– A. Bürgin, Geschichte des Geigy-Unternehmens von 1758-1939, 1958
– Ch. Simon, DDT: Kulturgeschichte einer chemischen Verbindung, 1999

Auteur(e): Bernard Degen / AN