• <b>Von Roll</b><br>Affiche publicitaire pour une hydrante réalisée en 1988 (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste). Von Roll hydro à Oensingen est le premier fournisseur suisse de produits et de services pour l’adduction d’eau et de gaz. Les hydrantes en fonte de type 5000 sont destinées à l'extinction des incendies en ville ou dans les zones industrielles.

Von Roll

Consultez cet article sur le nouveau site web du DHS (version bȇta)

Entreprise fondée en 1823 sous le nom de Société des usines Louis de Roll (Ludwig von Roll'sche Eisenwerke) comme société de défaisance de Ludwig von Roll & Cie, laquelle avait été établie en 1810 par Ludwig von Roll et quelques associés. Devenue en 1962 Von Roll SA et en 1995 Von Roll Holding, la maison eut son siège d'abord à Soleure, dès 1873 à Gerlafingen et depuis 2008 à Breitenbach. Von Roll exploitait deux forges à Matzendorf, un haut fourneau à Gänsbrunnen, un autre à Klus près de Balsthal et une forge à martinets à Gerlafingen; elle produisait ainsi du fer brut qu'elle transformait en barres dans ses forges. Un autre haut fourneau fut mis en service à Choindez en 1846. Sous la direction de Ludwig Lack jusqu'en 1862, Von Roll devint la plus grande usine métallurgique de Suisse. A la même époque, elle mit l'accent sur le traitement du fer et moins sur la production. Malgré la fermeture des sites de Gänsbrunnen et Matzendorf, au XIXe s. encore, de nouveaux sites (qui pour certains étaient des reprises) furent mis en service à Olten, aux Rondez et à Berne. En prenant des participations dans des entreprises aux activités proches des siennes, Von Roll obtint au XXe s. des parts dans des firmes étrangères et se diversifia dans différents secteurs du traitement du fer, des machines et des installations. Les difficultés d'approvisionnement durant la Première Guerre mondiale amenèrent à la mise en place d'une production d'acier à Gerlafingen. Après la Deuxième Guerre, les retards importants pris dans la modernisation se firent jour. Les tentatives visant à les rattraper par des mesures de rationalisation (fermeture de la tôlerie de Gerlafingen en 1960), par le renouvellement des installations et par la création d'un réseau national et international de distribution, finirent par échouer durant la crise des années 1970. Les fermetures se succédèrent: la fonderie d'Olten en 1984, celle de Klus en 1985 (et les installations annexes en 1994), les aciéries de Monteforno à Bodio (acquises en 1977) en 1994. Von Roll se défit du secteur des transports à câble en 1996, et la même année remit les aciéries de Gerlafingen à Von Moos. En vendant la sous-holding von Roll infratec SA en 2003, Von Roll a abandonné la production de la fonte. La reprise de la firme Schweizerische Isola-Werke (1987-2005) a marqué le début de la conversion de Von Roll en un groupe de niveau mondial, fournisseur de produits pour la fabrication, la transmission et la distribution d'énergie. Von Roll employait en 1963 plus de 7800 personnes; peu avant sa vente, von Roll infratec (dernier secteur traditionnel) comptait encore 1100 collaborateurs. En 2012, Von Roll était devenu un leader mondial des produits et des systèmes isolants et des services dans le domaine, employant 2727 personnes sur trente sites répartis dans dix-neuf pays.

<b>Von Roll</b><br>Affiche publicitaire pour une hydrante réalisée en 1988 (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).<BR/>Von Roll hydro à Oensingen est le premier fournisseur suisse de produits et de services pour l’adduction d’eau et de gaz. Les hydrantes en fonte de type 5000 sont destinées à l'extinction des incendies en ville ou dans les zones industrielles.<BR/>
Affiche publicitaire pour une hydrante réalisée en 1988 (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).
(...)


Bibliographie
Das Unternehmen Von Roll AG, 1973
– A. Kienzle, "Es gibt nur ein Gerlafingen!", 1997
SolGesch, 4/II, 138-142
Von Roll Eisenwerk Fotografie, cat. expo. Olten, 2013

Auteur(e): Beatrice Küng-Aerni / LA