12/11/2009 | communication | PDF | imprimer | 

Cerlier (seigneurie, district)

L'édition imprimée de cet article comporte des images. Commandez le DHS chez notre éditeur.

Seigneurie du XIe s. à 1474, bailliage bernois jusqu'en 1798, bailliage du canton de Berne en 1803, district en 1831, en all. Erlach, limité par le lac de Bienne et la Thielle au nord-ouest, le lac de Neuchâtel à l'ouest, le canton de Fribourg au sud et le district de Nidau à l'est.

Bourcard de Fenis, évêque de Bâle (1072-1107), fit bâtir vers 1100 le château fort de C., les ancêtres des comtes de Neuchâtel déplaçant ainsi leur siège du château fort de Fenis vers le lac. La maison de Neuchâtel ayant hérité de C., le comte Rodolphe II de Neuchâtel-Nidau octroya des franchises à la ville de C. en 1264/1266. La suzeraineté passa au comte Pierre II de Savoie en 1265; les d'Erlach, chevaliers et donzels, avaient la charge de châtelain. La petite seigneurie comprenait, outre le château et la ville de C., les localités de Brüttelen, Champion, Gäserz, Anet, Lüscherz, Finsterhennen, Müntschemier, Mullen, Treiten, Tschugg et Vinelz. A la mort d'Isabelle de Neuchâtel (1395), veuve du dernier comte de Nidau, C. revint aux Savoie, qui l'inféodèrent en 1407 à la maison bourguignonne de Chalon. C. se trouvant dans le camp de Charles le Téméraire lors des guerres de Bourgogne, les Bernois conquirent la ville et la seigneurie en 1474; ils en firent un bailliage en 1476, en gardant le châtelain Rodolphe d'Erlach comme bailli. C. fut chef-lieu du district helvétique du Seeland (1798-1803). En 1803, le canton de Berne attribua au bailliage de C. Siselen (enlevé à Nidau) et l'ancien bailliage de Saint-Jean.


Bibliographie
Aus der Geschichte des Amtes Erlach, 1974
– H.-R. Egli, Die Herrschaft Erlach, 1983
MAH BE Land, 2, 1998, 5-7, 41-42

Auteur(e): Hans-Rudolf Egli / PM