03/05/2012 | communication | PDF | imprimer | 

Reconvilier

Comm. BE, distr. de Moutier, arrondissement administratif du Jura bernois. Dans la vallée de Tavannes, R. comprend le hameau de Chaindon. 884 Roconis villare, all. Rokwiler. 277 hab. en 1629, 206 en 1755, 243 en 1804, 361 en 1850, 1730 en 1900, 2397 en 1950, 2784 en 1970, 2417 en 2000. Deux coupes en céramique et trois en bronze découvertes au XIXe s. proviendraient d'une villa romaine (IIe ou IIIe s. apr. J.-C.). En 884, R. figure parmi les possessions de l'abbaye de Moutier-Grandval. Famille noble à R. du XIIe au XVe s. R. fit partie de la prévôté de Moutier-Grandval (évêché de Bâle) et, sous le régime français (1798-1813), du département du Mont-Terrible puis du Haut-Rhin, avant d'être rattaché au canton de Berne en 1815. La paroisse de Tavannes-Chaindon adopta la Réforme en 1530. Chapelle Saint-Léonard, à Chaindon, citée en 962, église actuelle de 1740 (rénovations en 1924-1926 et en 1992). Séparé de Tavannes en 1908, R. forma depuis une paroisse comprenant Saules, Saicourt et Loveresse. Communes municipale et bourgeoise en 1863. R. se développa dans la seconde moitié du XIXe s. en une importante agglomération horlogère, reliée en 1876 à la liaison ferroviaire Bâle-Bienne: fondation en 1851 de la fabrique d'ébauches Bueche, Boillat et Cie, qui devint la Générale Watch Co. en 1895 et fabriqua jusqu'en 1975 les montres Helvetia, fondation en 1853 de la Société horlogère, Reconvilier Watch Co. active jusqu'en 1970 (montres Roskopf). Le besoin croissant de laiton pour l'industrie horlogère incita Bueche, Boillat et Cie à créer en 1855 une laitonnerie, devenue Fonderie Boillat SA en 1917. En 1986, Boillat SA, Metallwerke Dornach et Selve (Thoune) formèrent le groupe UMS Usines métallurgiques suisses holding SA (marque Swissmetal dès 1989). Suite aux mesures de restructuration prises par le groupe, une première grève fut déclenchée en 2004, suivie d'une autre en 2006. Cette dernière, qui dura plusieurs semaines, fut soutenue par un vaste élan de solidarité. Le secteur horloger n'a pas résisté à la crise des années 1970. Le secteur secondaire offrait encore 52% des emplois en 2005. La foire agricole de Chaindon, attestée en 1626 déjà, attire chaque année des milliers de visiteurs.


Bibliographie
Hist. de Reconvilier, 1984
– P. Noverraz et al., Swissmetal Reconvilier: quand "la Boillat" était en grève, 2005

Auteur(e): Christine Gagnebin-Diacon