No 1

Field, Noel

naissance 23.1.1904 à Londres, décès 13.9.1970 à Budapest, quaker, Américain. Fils d'Herbert, biologiste. ∞ Herta Vieser. Enfance et adolescence à Zurich, émigration aux Etats-Unis en 1921 avec la famille. Etudes à Harvard. Engagé dès 1926 au State Department (affaires étrangères), F. s'occupa, au sein de la division "Europe occidentale", des questions relatives à la Société des Nations, pour laquelle il travailla à Genève de 1936 à 1940. Fin 1940, il dirigea à Marseille le bureau de l'Unitarian Service Committee (USC), organisation d'aide aux réfugiés et aux persécutés, dont il devint chef de la centrale européenne à Genève en 1942. Communiste dès 1930, il soutint de nombreux camarades réfugiés en Suisse. L'USC cessa son activité en Europe en 1947, mais F. resta à Genève. Soi-disant espion américain, il fut arrêté à Prague en mai 1949. Dans les simulacres de procès staliniens du début des années 1950, avoir eu des relations avec lui constituait une preuve de culpabilité. F. ne fut lui-même jamais accusé. Remis en liberté et réhabilité en 1954 après la mort de Staline, il demeura en Hongrie avec sa femme, qui avait été également emprisonnée durant cinq ans.


Bibliographie
– G.H. Hodos, Schauprozesse, 1988, 58-65
– W. Schweizer, Noel Field. Der erfundene Spion, [film], 1966

Auteur(e): Hermann Wichers / AN