No 3

Frutiger, Johannes

naissance 22.6.1836 à Bâle, décès 21.5.1899 à Bâle, prot., de Bâle et Sigriswil. Fils de Johann Abraham. ∞ 1867 Marie Louise Martin. Après une formation commerciale, F. fut engagé dans la librairie et maison d'édition au Fälkli, à Bâle, qui appartenaient à Christian Friedrich Spittler, fondateur de la Mission de pèlerins Sainte-Chrischona. En 1858, il fut envoyé à Jérusalem où il travailla dans la maison de commerce de Spittler. Après la liquidation de celle-ci en 1873, il fonda la banque J. Frutiger & Cie. Devenu le principal banquier de Palestine, F. donna notamment l'impulsion à la construction de la première ligne ferroviaire du pays (Jaffa-Jérusalem), inaugurée en 1892, dont il finança l'exécution. Il soutint en outre de nombreux projets en faveur des chrétiens et des juifs, en particulier la construction de logements à prix abordables pour les immigrants juifs. Des circonstances extérieures défavorables, mais surtout une amnésie croissante qui avait commencé à l'affecter à la fin des années 1880, conduisirent à la ruine progressive de sa société. F. retourna à Bâle en 1894, privant ainsi la vie publique de la Palestine d'une de ses figures les plus importantes et les plus respectées.


Fonds d'archives
– AFam Frutiger, Bâle
Bibliographie
– A. Carmel, «Der Bankier Johannes Frutiger und seine Zeitgenossen», in Pietismus und Neuzeit, 11, 1985, 139-158

Auteur(e): Alex Carmel / FP