Cilander

Entreprise de finissage textile, issue en 1814 d'une foulerie, connue de 1823 à 1888 sous le nom de Tribelhorn & Meyer. Vers 1870, une direction novatrice en fit le fleuron de la branche en Suisse orientale. Une filiale fut construite en 1868 à Flawil. Dès 1869, la combinaison de procédés d'apprêt écossais et français donna des résultats exceptionnels. Société anonyme depuis 1873, l'entreprise prit le nom de Cilander en 1888. Avec la firme Heberlein à Wattwil, elle joua un rôle déterminant dans l'introduction de la mercerisation, après 1890. Dès 1912, elle développa des procédés chimiques de finissage (pour obtenir la transparence et l'opalescence) qui lui donnèrent un essor sans précédent. Les effectifs s'élevaient, dans les années 1920, à quelque 1000 collaborateurs (en 2000, il en restait 151). Après 1983, l'entreprise se mit à traiter non seulement le coton, mais toutes fibres textiles, ce qui lui permit d'accéder au premier rang de l'industrie suisse de finissage d'étoffes unies. En 1997, elle fut la première firme au monde à recevoir le label écologique Eco-Tex1000.


Bibliographie
– W. Schläpfer, Wirtschaftsgeschichte des Kantons Appenzell Ausserrhoden bis 1939, 1984, 184-185, 307-310, 383
– Holderegger, Unternehmer, 190-191, 214, 252, 372, 375, 463, 510
Appenzeller Zeitung, 28.10.1997

Auteur(e): Thomas Fuchs / FP