No 10

Polier, Marie-Elisabeth

naissance 12.5.1742 à Poliez-le-Grand, décès 1817 à Rudolstadt (Thuringe), prot, de Lausanne. Fille de Georges, colonel, et de Jeanne Françoise Gignillat. Célibataire. Devant gagner sa vie, P. s'expatria et fut dame d'honneur de la duchesse de Saxe-Meiningen (1762-1777), de la princesse de Nassau-Weilbourg (1777-1782) et fut aussi au service de Juliane de Hesse-Philippsthal (1787). Directrice du Journal littéraire de Lausanne de 1793 à 1798, P. mit l'accent sur l'histoire nationale (avec Françoise-Louise Pont-Wullyamoz), l'helvétisme (avec Philippe-Sirice Bridel) et fit de ce mensuel un organe antirévolutionnaire. Traductrice de romans et de comédies d'auteurs allemands, elle composa une Mythologie des Indous (Rudolstadt et Paris, 1809) d'après des manuscrits rapportés par son parent Antoine Louis Henri ( -> 2); généralement critiqué, cet ouvrage a été réhabilité par Georges Dumézil. Chanoinesse de l'ordre réformé du Saint-Sépulcre de Prusse, d'où son surnom de "chanoinesse Polier."


Bibliographie
– L. Saggiorato, «Le Journal de Lausanne», in Ann. Benjamin Constant, 25, 2001, 51-130 (surtout 114-126)

Auteur(e): Toni Cetta