No 1

Pétrarque [Francesco Petrarca]

naissance 20.7.1304 à Arezzo, décès 18.7.1374 à Arquà (auj. Arquà Petrarca près de Padoue). Fils de Pietro di ser Parenzo, notaire, et d'Eletta Canigiani. Etudes de droit à Montpellier (dès 1316), puis à Bologne (dès 1320). Entré dans les ordres (1326), P. entreprit de nombreux voyages au service du cardinal Giovanni Colonna entre 1330 et 1347, puis de l'archevêque Giovanni Visconti de 1353 à 1361. Ses études eurent une grande influence sur les humanistes, en Suisse notamment sur Glaréan; sa poésie en langue vulgaire devint le modèle des poètes des siècles suivants. Dans De Gestis Cesaris, il retrace les batailles de Jules César contre les Helvètes et tire parfois des parallèles avec son propre temps, par exemple lorsqu'il évoque le pont sur le Rhône à Genève et fait une comparaison entre passé et présent (chapitre III); il n'établit cependant pas de rapport entre les Helvètes et les "Suisses" et ne perçoit pas les alliances confédérales comme une construction politique. De passage à Bâle en 1356, P. prit le tremblement de terre comme exemple de l'inconstance de la fortune. Il définit la cité rhénane "semi-latine", à mi-chemin entre le monde romain et celui des barbares au Nord. Les éditions bâloises de ses œuvres lui permirent d'étendre sa renommée de poète au nord des Alpes.


Bibliographie
– F. Hieronymus, «Petrarca und Basel», in Nel libro di Laura, éd. L. Collarile, D. Maira, 2004, 39-65

Auteur(e): Volker Reinhardt / FP