Baldiron, Alois

décès probablement en janvier 1632. Originaire du val de Fiemme (Tyrol du Sud, auj. Haut-Adige), B. entra au service des Habsbourg en 1596. Commandant en chef des troupes hispano-autrichiennes au service de l'archiduc Léopold V, fortes de 8000 hommes, il envahit en octobre 1621 le val Müstair à partir du val Venosta et occupa l'Engadine, le Prättigau, Coire et Maienfeld (Troubles des Grisons). Après le soulèvement du Prättigau en avril 1622, il capitula à Coire et obtint les honneurs de la guerre. B. revint en septembre 1622 avec un régiment de 10 000 hommes et reconquit par une campagne sanglante la Basse-Engadine, Davos et le Prättigau. Après le traité de Lindau du 30 septembre 1622, par lequel la Basse-Engadine et la plus grande partie de la Ligue des Dix-Juridictions devenaient sujets de l'Autriche, B. quitta en décembre 1622 le pays ravagé par la guerre. Certainement en récompense des services rendus, il put acquérir des terres en Moravie et entrer ainsi dans la noblesse morave. Il fut élevé au rang de baron d'Empire par l'empereur Ferdinand II le 30 juillet 1630. B. reste dans la mémoire collective grisonne le symbole de la cruauté guerrière.


Bibliographie
– R.O. Tönjachen, Baldiron und die drei rätischen Bünde, 1930
– G. Reitinger, Die Organisation der Feldzüge Erzherzog Leopolds V. gegen Graubünden 1620-1623, 1954

Auteur(e): Marco Jorio / BB