No 1

Ruskin, John

naissance 8.2.1819 à Londres, décès 20.1.1900 à Brantwood, près de Coniston (nord-ouest de l'Angleterre), prot., Anglais. Fils de John James, négociant, et de Margaret Cox. Ecrivain et peintre dont l'influence en histoire de l'art et en sociologie fut importante. R. se considérait comme un disciple de Joseph Mallord William Turner. Il découvrit la Suisse à l'âge de 14 ans et y revint plus de vingt-cinq fois. Il nota ses impressions de voyages dans des textes autobiographiques, notamment Præterita (3 vol., 1885-1889), ainsi que par de nombreux dessins. Il s'intéressa aussi bien aux spectacles naturels et à la géologie qu'à la structure des villes et des bourgades. R. analyse et définit les traits qui à ses yeux symbolisent l'histoire suisse. Deux tendances caractérisent sa démarche: une perception méticuleuse de la vérité matérielle des endroits visités et le souci de transmettre les frémissements romantiques qui animent les paysages.


Bibliographie
– E.G. Koenig, John Ruskin und die Schweiz, 1943
– J. Hayman, John Ruskin and Switzerland, 1990
– E. Giddey, Hors des chemins battus, 1998, 37-51
John Ruskin: Werk und Wirkung, 2002

Auteur(e): Ernest Giddey