No 1

Lamartine, Alphonse de

naissance 21.10.1790 à Mâcon, décès 28.2.1869 à Paris, cath., Français. Fils de Pierre et d'Alix des Roys. ∞ 1820 Mary-Ann Birch, Anglaise. Son œuvre principale, les Méditations poétiques (1820), marqua le début du romantisme français. En 1812, au retour d'Italie, L. visita le Valais et les rives du Léman. Il se réfugia en Suisse romande pendant les Cent-Jours et séjourna à Genève en 1816, où il revint plus tard pour y faire bénir selon le rite anglican son mariage célébré à Chambéry. En 1824, il passa quelque temps à Schinznach pour une cure. Secrétaire de la légation française à Florence (1825), il eut des contacts avec la communauté genevoise, et tout particulièrement avec Jean Huber-Saladin. Il séjourna plusieurs fois à Versoix dans la maison de ce dernier, à qui il dédia Ressouvenir du Lac Léman (1842). Dans ce poème, L. fait l'éloge de la Suisse et prédit son rôle de médiatrice entre les grandes puissances.


Oeuvres
Œuvres poétiques complètes, 1963
Bibliographie
– Ch. Fournet, Eloge de Lamartine, 1970

Auteur(e): Daniela Vaj / DW