No 1

Torrenté, Henri de

naissance 6.12.1845 à Naples, décès 20.1.1922 à Sion, cath., de Sion. Fils de Joseph-Charles-Louis, officier au service de Naples et bourgmestre de Sion, et de Constance de Rivaz. ∞ 1) Marie de Kalbermatten, fille de Louis, 2) Ida Marie Françoise de Riedmatten, fille d'Antoine de Riedmatten. Beau-frère de Louis de Kalbermatten et d'Armand de Riedmatten. Etudes de droit à Sion, puis à Munich (1867-1868). Conseiller bourgeoisial de Sion (1871-1884). Juge suppléant au tribunal du district de Sion (1873-1877), rapporteur substitut à la cour d'appel et de cassation (1877-1881). Sous-préfet de Sion (1878-1880). Député conservateur au Grand Conseil valaisan (1877-1881 et 1905-1917). Conseiller d'Etat (Justice et police de 1881 à 1893, Finances de 1893 à 1905, Travaux publics en 1897), le fédéraliste T. normalisa les relations avec l'Eglise après la sécularisation des biens ecclésiastiques par les radicaux, assainit les finances publiques et encouragea l'industrialisation du canton. Membre du Conseil des Etats (1888-1898 et 1902-1903, président en 1894-1895). Fondateur et directeur de la Caisse hypothécaire cantonale (1905-1917), membre du conseil de la Banque nationale suisse dès 1906. Membre du comité du parti populaire catholique (1894-1898). Major.


Bibliographie
– Gruner, L'Assemblée, 1, 877
– J. Fayard-Duchêne, «Du val d'Anniviers à Sion: la famille de Torrenté des origines à nos jours», in Vallesia, 61, 1-299, surtout 152-165

Auteur(e): Bernard Truffer / OME