No 10

Sandoz, Henri Frédéric

naissance 5.3.1851 au Locle, décès 18.3.1913 à Tavannes, prot., puis sans confession, du Locle et de La Chaux-de-Fonds. Fils de Frédéric Auguste, horloger, et de Séraphine Robert-Tissot. ∞ 1875 Rachel Estelle S., fille de Zélim. Après un apprentissage d'emboîteur au Locle, S. maîtrisa la fabrication de la montre à répétition en exécutant la plupart des travaux au moyen de machines. Industriel d'avant-garde, il loua, en 1891, à la bourgeoisie de Tavannes, une fabrique d'horlogerie, qu'il dota de machines-outils importées des Etats-Unis. Associé aux maisons Schwob de La Chaux-de-Fonds, il fonda en 1895 la Tavannes Watch Co., qui devint rapidement l'un des fleurons de l'horlogerie suisse, grâce à son génie technique et organisationnel. L'entreprise conquit le marché de la montre simple, de qualité et à bas prix. S. réalisa d'importants aménagements sociaux en faveur de son personnel: logements salubres, caisse de secours mutuels, coopérative de consommation, semaine anglaise. Conseiller municipal (1893-1910), il encouragea la formation professionnelle en créant l'école secondaire et l'école professionnelle de Tavannes. Franc-maçon.


Bibliographie
– Ch. Gagnebin-Diacon, La fabrique et le village: la Tavannes Watch Co (1890-1918), 1996 (22006)
– J.-P. Jelmini, dir., Les Sandoz, du Moyen Age au troisième millénaire, 2000, 205-208

Auteur(e): Christine Gagnebin-Diacon