10/03/2008 | communication | PDF | imprimer | 
No 1

Eck, Johannes

naissance 13.11.1486 (Johannes Maier) à Egg an der Günz (Souabe),décès 10.2.1543 à Ingolstadt (Haute-Bavière). Fils de Michael Maier, amman. E. reçut sa première instruction de son oncle à Rottenburg am Neckar. Il étudia dès 1498 la philosophie et la théologie aux universités de Heidelberg, Tübingen, Cologne et Fribourg-en-Brisgau (maître ès arts en 1501, bachelier biblique en 1505). Ordonné prêtre en 1508. Après avoir soutenu sa thèse en 1510, il enseigna jusqu'à sa mort la théologie à Ingolstadt. Il fut en outre nommé prochancelier de l'université et chanoine d'Eichstätt (Bavière) en 1512. Tenant de l'ancienne religion, adversaire efficace des réformateurs, E. participa notamment à la dispute de Leipzig contre Karlstadt et Martin Luther en 1519, à celle de Baden contre Johannes Œcolampade en 1526 et au colloque de Worms contre Philippe Melanchthon en 1541. Son œuvre majeure, Enchiridion (1525), un manuel des "erreurs de la foi" des réformés, était l'écrit catholique le plus diffusé au XVIe s. E. prit une part déterminante à la rédaction de la Confutatio qui devait réfuter la Confessio Augustana présentée par Melanchthon à la Diète impériale d'Augsbourg en 1530. Il fut une personnalité contestée et un éminent théologien de la controverse prétridentine.


Bibliographie
– T. Wiedemann, Dr. Johann Eck, 1865
– E. Iserloh, éd., Johannes Eck (1486-1543) im Streit der Jahrhunderte, 1988
– C. Dittrich, Die vortridentinische katholische Kontroverstheologie und die Täufer, 1991

Auteur(e): André Zünd / ABI