Eschert

Comm. BE, distr. de Moutier, comprenant un village-étoile sur le flanc sud du Grand Val ou Cornet et un quartier le long de la Raus (Sous la Rive) jouxtant le territoire de Moutier. 1179 Escert. 114 hab. en 1629, 208 en 1850, 295 en 1900, 328 en 1950, 312 en 1980, 356 en 2000. E. fut une courtine du chapitre de Moutier-Grandval jusqu'en 1797, puis fit partie des départements français du Mont-Terrible et du Haut-Rhin avant d'être rattaché au canton de Berne en 1815. E. a toujours appartenu à la paroisse de Grandval, réformée depuis 1531. Le village a été presque entièrement détruit par un incendie en 1733. Commune mixte depuis 1911. A l'écart des liaisons routière et ferroviaire du Grand Val et malgré l'installation d'entreprises familiales (mécanique, bâtiment), E. a conservé un aspect rural et tend à devenir une commune résidentielle pour des employés du secteur secondaire. Coopération intercommunale pour l'épuration des eaux usées et l'enseignement primaire.


Bibliographie
– P.-A. Diacon et al., Eschert, 1179-1979, 1979

Auteur(e): François Wisard