16/08/2005 | communication | PDF | imprimer | 

Court

Comm. BE, distr. de Moutier, comprenant un village-rue, situé le long de la Birse à l'extrémité orientale de la vallée de Tavannes et à l'entrée des gorges de C., et quelques dizaines de fermes isolées dans le Chaluet, au Graitery, au Mont-Girod et à Montoz. 1148 Cort. 314 hab. en 1629, 581 en 1850, 1082 en 1900, 1355 en 1950, 1349 en 2000. En 1996-1998, des fouilles ont mis au jour le village de Mévilier (ou Minvilier), entre C. et Champoz, attesté du XIIe au XVe s., période où il semble avoir été abandonné. C. fit partie de la grande mairie d'Orval dans la prévôté de Moutier-Grandval jusqu'en 1797, puis des départements français du Mont-Terrible et du Haut-Rhin, avant son rattachement en 1815 au canton de Berne. C. comprend une commune bourgeoise et une commune municipale. Au spirituel, C. releva de la paroisse de Mévilier avant de constituer une paroisse avec Sorvilier au début du XVIe s. au plus tard, réformée en 1531, mais dont la collature resta au chapitre de Moutier-Grandval; église à Mévilier jusqu'en 1715, puis au Vélé, entre C. et Sorvilier (le cimetière existe encore), à C. depuis 1864. De 1571 à 1829, un seul pasteur, résidant à C. depuis 1600, desservait les paroisses de C. et de Grandval. Une scierie, des mines et des fourneaux furent exploités au Moyen Age. Quatre verreries furent en activité au Chaluet de 1658 à 1738. On produisit de la poterie à la fin du XVIIIe s. La localité fut désenclavée par la construction d'une route carrossable dans les gorges de C. en 1752, puis par l'achèvement de la liaison ferroviaire Delémont-Sonceboz-Bienne en 1877, dont l'attrait fut toutefois réduit par le percement du tunnel Moutier-Granges (1911-1916). Le développement industriel de la commune débuta dans la seconde moitié du XIXe s.: décolletage surtout, mécanique et horlogerie. Ce tissu industriel reste formé de petites et moyennes entreprises (env. septante à la fin des années 1970, quarante-cinq en 1991) En 2000, le secteur secondaire fournissait environ deux tiers des emplois.


Bibliographie
– Ch. Simon, «Autour des trois temples de la paroisse de Court-Sorvilier», in Actes SJE, 1955, 149-185
Classeur des statistiques régionales, 1994
ASSPA, 1999, 307-308

Auteur(e): François Wisard