No 16

Tschudi, Friedrich von

Consultez cet article sur le nouveau site web du DHS (version bȇta)

naissance 1.5.1820 à Glaris, décès 24.1.1886 à Saint-Gall, prot., de Glaris et Saint-Gall (1846). Fils de Johann Jakob, commerçant et conseiller, et d'Anna Maria Zwicky. Frère d'Iwan ( -> 22) et de Johann Jakob ( -> 31). Beau-frère de Christoph Zollikofer. ∞ 1) 1845 Bertha Sulzberger, fille de Johannes, commerçant, 2) 1873 Adolphine Schwarz, de Ludwigsburg (Wurtemberg), 3) 1879 Jenny Rossander, de Stockholm. Gymnase à Schaffhouse, études de philosophie et de théologie à Bâle, Bonn, Berlin et Zurich, examen d'Etat de théologie en 1842. Pasteur de Lichtensteig (1843-1847), T. vécut ensuite comme propriétaire terrien à Saint-Gall tout en se consacrant à des recherches scientifiques. Editeur de la Neue Illustrirte Zeitschrift für die Schweiz (1849-1852) et de l'Illustrirter Kalender für die Schweiz (1851-1854), tous deux en collaboration notamment avec Jeremias Gotthelf et Abraham Emanuel Fröhlich. Député radical modéré au Grand Conseil saint-gallois (1864-1885), conseiller d'Etat (Instruction publique, 1870-1873 et 1875-1885, mis sur la touche par les électeurs de 1873 à 1875 à cause de sa retenue dans le Kulturkampf), conseiller aux Etats (1877-1885). Sur le plan cantonal, T. introduisit un cours de formation des maîtres secondaires; sur le plan national, il proposa en 1882 une loi fédérale sur l'école primaire. Il défendit aussi l'agriculture et les sciences naturelles, comme auteur d'un projet de loi fédérale sur la chasse et la protection des oiseaux, promoteur (avec d'autres) de la section d'agronomie de l'EPF de Zurich et de l'Institut suisse de météorologie, cofondateur en 1858 et membre du comité (1863-1877) de la Société suisse d'agriculture. Son ouvrage Le monde des Alpes (all. 1853, plusieurs rééd.; trad. franç. en 1858 et, sous le titre Les Alpes, en 1859) fonda sa réputation de naturaliste. Il rédigea en 1855 un Guide suisse (publié sous le nom de son frère Iwan, traduit en franç. en 1861). Cofondateur de la Société d'histoire du canton de Saint-Gall (1859) et de l'Union suisse du christianisme libéral (1871). Docteur honoris causa de l'université de Bâle (1860).


Bibliographie
– E. Bächler, Friedrich von Tschudi, 1820-1886, 1947
– Gruner, L'Assemblée, 1, 591-593
– G. Thürer, «Friedrich von Tschudi», in Grosse Glarner, éd. F. Stucki, H. Thürer, 1986, 211-219

Auteur(e): Cornel Dora / PM