Wileroltigen

Comm. BE, distr. de Laupen, arrondissement administratif de Berne-Mittelland. Village sur la rive gauche de la Sarine, non loin de son confluent avec l'Aar. 1263 Wiler sita prope Oltingen, ancien nom franç. Ostranges. 220 hab. en 1764, 451 en 1850, 349 en 1900, 312 en 1950, 359 en 2000. La localité appartint à l'abbaye de Saint-Maurice, puis au prieuré de Payerne (donation vers 962) et au XIIIe s. à la seigneurie d'Oltigen, passée à Berne en 1412. La juridiction de W. (avec Gurbrü et Golaten) fit partie du bailliage bernois d'Oltigen jusqu'en 1483, puis de celui de Laupen. En dépit des prétentions du canton de Fribourg, W. resta attaché au canton de Berne en 1803. Au spirituel, le village relevait de Chiètres, où la Réforme fut introduite en 1528; la chapelle Marie-Madeleine fut alors sécularisée. Une école est attestée depuis 1659. Le pont sur la Sarine menant à Marfeldingen (comm. Mühleberg), mentionné en 1325, fut remplacé au XVe s. par un bac après la construction du pont de Gümmenen. W. jouissait avec Golaten et Gurbrü de droits de pâture (1563) et de fenaison (1572) dans la région du Grand-Marais. Lorsque Berne attribua des terres du Grand-Marais à ces communes, en 1793, elles entrèrent en conflit avec Chiètres et Fräschels (guerre du Marais). La construction de l'autoroute Berne-Morat fut l'occasion d'un remaniement parcellaire (1963-1981).


Bibliographie
Gesamtmelioration Gurbrü-Wileroltigen, [1984]
– M. Schindler, Bauinventar der Gemeinde Wileroltigen, 2002

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / UG