Kriechenwil

Comm. BE, distr. de Laupen. A la frontière du canton de Fribourg, sur la rive gauche de la Sarine, elle comprend le village de K. et les hameaux de Schönenbühl et Risau. 1353 Digki, nom officiel jusqu'en 1959 Dicki. 199 hab. en 1764, 489 en 1850, 415 en 1900, 390 en 1950, 371 en 1960, 410 en 2000. Vestiges archéologiques découverts autour de K. (pointe de lance néolithique, tumulus hallstattien), à Risau (éléments de harnachement du haut Moyen Age) et au bord de la Sarine (dépôt monétaire non daté). Le chemin creux de l'Eiholz est un segment de la voie médiévale menant à Berne (vestiges du pont sur la Sarine datés par dendrochronologie des environs de 1400). Le long du chemin, on voit encore le soubassement d'un gibet médiéval. Faisant partie de la seigneurie de Laupen, le territoire de K. passa avec elle à Berne en 1324 (bailliage de Laupen, avec tribunal de basse et haute justices à Laupen, relevant de la juridiction de Zollikofen). A la Réforme (1528), K., qui jusqu'alors dépendait au spirituel de Neuenegg, fut rattaché à Laupen. Les hameaux, issus de la division de domaines ruraux médiévaux, étaient regroupés, sous le nom de "commune de Dicki", en une communauté qui gérait un terroir assolé et disposait de droits d'usages (bois de Laupen); ils formaient avec les communes fribourgeoises de Bösingen, Cormondes et Liebistorf une communauté d'exploitation des pâturages qui fut dissoute en 1827. Le développement des constructions dès les années 1960 réunit en un seul village K. et Dönishaus. K. a une école primaire (les classes supérieures sont à Laupen). La commune a conservé son caractère rural et artisanal, mais deux tiers des personnes actives travaillent à l'extérieur (principalement à Berne).


Sources imprimées
SDS BE, II/5

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / LA