No 1

Charles, Hubert

Consultez cet article sur le nouveau site web du DHS (version bȇta)

naissance 2.11.1793 à Marsens, décès 28.3.1882 à Fribourg, cath., d'Echarlens. Fils de Pierre-Joseph-Nicolas, lieutenant baillival et intendant ("châtelain") du collège Saint-Michel, et de Marie-Françoise Dupasquier. Célibataire. Domicilié à Riaz dès 1800. Après le collège Saint-Michel à Fribourg (1809-1813), C. fit du droit à Paris, puis voyagea en Autriche, en Allemagne, en Italie et en France (1820-1823) pour étudier les lettres, l'histoire de l'art et l'économie politique. Juge au tribunal de district de Bulle (1825-1830). Après la révolution de 1830 à Paris, il prit la tête du mouvement de révision en Gruyère et fut élu à la Constituante. Conseiller d'Etat (1831-1846), il réorganisa le Commerce, les Postes et les Travaux publics. Lorsqu'en 1837 une scission apparut dans le mouvement libéral, il rompit avec beaucoup d'amis politiques et dirigea un groupe d'opposition, qui mena jusqu'en 1847 une politique du juste-milieu, entre les radicaux et les conservateurs. Il démissionna du Conseil d'Etat après l'adhésion de Fribourg au Sonderbund. Les radicaux ayant pris le pouvoir en 1848, C. dénonça au peuple, d'une plume combative, leur arbitraire. Rejoignant les conservateurs à la tête de l'opposition, il organisa l'assemblée populaire de Posieux en 1852, qu'il ne put présider comme prévu, parce qu'il se trouvait en détention préventive, accusé de haute trahison. Son élection au Conseil national (1852-1863), où il fut le premier Fribourgeois non radical, annonçait le renversement de majorité de 1856, qui le porta à la présidence du gouvernement cantonal (jusqu'en 1871). Directeur de l'Instruction publique durant de longues années, il tenta de faire prévaloir en matière scolaire ses idéaux de vieux-libéral contre l'influence croissante des ultramontains. Plurilingue, C. fut aussi écrivain, poète, collaborateur de la revue L'Emulation et lutta énergiquement contre le patois.


Fonds d'archives
– Fonds, AEF et BCUF
Bibliographie
– A. von der Weid, Hubert Charles de Riaz, Un demi-siècle de vie politique fribourgeoise (1819-1872), 1940
– F. Schneuwly, Der liberale Freiburger Politiker Hubert Charles, mém. lic. Fribourg, 1975

Auteur(e): François Schneuwly / PM